Faire exister les littératures de l’exiguïté

9,00 TTC

Instituer, légitimer et pérenniser un champ littéraire dans un contexte de domination culturelle

François Paré et Nathalie Carré

Vient de paraître en France, Suisse, Belgique ; parution au Québec le 7 décembre – Tirage limité 

Papier : 9 €, ISBN 978-2-490855-28-5

Epub : 4,99 €, ISBN 978-2-490855-29-2

92 pages, 14,8 x 21 x 0,7 cm, 134 g

Parution le 4 novembre en France, Suisse, Belgique ; parution le 7 décembre au Québec.

Diffuseurs et distributeurs : CEDIF / POLLEN / Numilog / Dimedia (Québec/Canada)

Où trouver le livre ? Dans toutes les librairies bien sûr, ou en ligne, en particulier sur les sites regroupant les librairies indépendantes : leslibraires.fr, librest.com, librairies-nouvelleaquitaine.com, leslibraires.ca, librel.be, …

POUR LES PARTICULIERS, POSSIBILITÉ DE COMMANDER LE LIVRE ICI :

 

Description

Depuis la publication de son premier essai, Les Littératures de l’exiguïté, François Paré n’a cessé de réfléchir aux conditions d’émergence et de reconnaissance de ces littératures dominées, aux « marges étroites » – que ce soit en raison de leur nombre de lecteurs, de leur langue d’écriture, de leurs difficultés d’accès au statut de littératures publiées. Dans un champ de recherche où ces questions sont étudiées de manière très spécialisée et cloisonnée (la littérature basque, corse, togolaise, franco-ontarienne, etc.), François Paré propose une réflexion transversale particulièrement stimulante.

 

François Paré a été professeur de littérature d’expression française à l’Université de Guelph pendant plusieurs années, puis professeur titulaire et directeur du Département d’études françaises à l’Université de Waterloo (Ontario, Canada). Depuis la parution des Littératures de l’exiguïté, François Paré a été invité à donner des conférences aussi bien en Amérique du Nord qu’en Europe.

Nathalie Carré est maîtresse de conférences en langue et littérature swahili à l’Inalco. Ses recherches portent sur les transferts culturels, l’édition en Afrique et en langues africaines (particulièrement swahili) et sur la traduction. Elle traduit du swahili et de l’anglais vers le français. Dernièrement, elle a codirigé Langues minorées aux éditions Double ponctuation